Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/11/2006

Anniversaire de Midiblogs : Rencontre entre création picturale et virtuelle

medium_25112006432.jpgMidiblogs a soufflé sa permière bougie, à l'invite du directeur du titre et de l'initiateur et animateur de la plate-forme, Michel Pelamourgue.

Le lieu choisi pour le moins symbolique, le musée de Sérignan. Outil magnifique au service de l'art comtemporain André Gélis, le maire de la commune, a exprimé en accueillant les participants : "le plaisir qu'il avait à se faire rencontrer les blogueurs créatifs d'un nouveau genre et les oeuvres des artistes contemporains exposés". medium_25112006410.jpgEn effet, la visite guidée proposée par la direction du Musée à révéler aux blogueurs présents tout le travail remarquable entrepris par une petite commune de 6000 habitants pour rassembler des artistes de rénommée internationale medium_25112006413.jpg: Dezeuze, Viallat, Di Rosa, Buren, Dupin, Dado, Weiner. medium_25112006418.jpgUn extradordinaire parcours initiatique pour ceux qui encore rétif à l'art contemporain, dépasserait leur réticences pour s'ouvrir et voir au travers d'autres fenêtres que celles trop souvent proposées. medium_25112006423.jpgBuren en grand ordonnateur des huisseries, magnifique! K par K, Technal et autres supplantés par la lumière et la couleur du chantre le l'in situ. On y passerait des heures. On y retournera.medium_25112006420.jpgmedium_25112006428.jpg
Du côté de la soixantaine de blogueurs qui avait pu effectuer le déplacement jusqu'aux rivages de l'Orb, les conversations d'ordre technique ou sur l'expression de chacun sont allées bon train. De nouvelles connaissances ont été liées, des sourires et des mots échangés. En tout cas tous unanimes pour saluer la création et la pérennité de la plate-forme Midiblogs. medium_25112006430.jpgBon anniversaire à toutes et tous et à bientôt.



"Il n'y a en art, ni passé, ni futur. L'art qui n'est pas dans le présent ne sera jamais". (Pablo Picasso 25/05/1923)

Marc Ayral ©

29/10/2006

Halloween ou le commerce remplace les fêtes populaires!

medium_paillasses_de_cournonterral.jpgTous les jours en écoutant la radio, en régardant la télé, on ne peut échapper à la pression commerciale halloweenesque. Certes comme on dit en journalisme c'est un marronier. Cela revient tous les ans. Au creux de l'actualité cela permet de combler quelques colonnes de nos journaux papiers, radios ou télévisés! Pourtant s'il on se souvent du temps ou les citrouilles n'étaient pas encore arrivées en France et particulièrement en Languedoc, aucun média -ou peu- se faisait l'écho des fêtes traditionnelles. Celles-ci, très vivaces encore dans de nombreux de nos villages. Ainsi, qui ne connait pas les paillasses de Cournonterral, le mardi gras de Poussan, exemples de grandes fêtes populaires basées sur le defi à l'autorité, l'exutoire général et pour faire lien avec les anglos-saxons le happenning débridés mais pourtant codifié. Aussi, en lisant par hasard, je vous certifie que c'est vrai, le blog de ma fille Sarah, medium_sarah_et_saxo.2.jpgj'ai apprécié les lignes que je vous laisse découvrir sur le sujet. Comme quoi même en période de grands débats politique, la Culture populaire doit avoir sa place, on reparlera :
"Ah ! la la! HALLOWEEN! Je ne sais pas s'il y a une fête plus commerciale qui existe, :)
Entre les bonbons, les costumes, les citrouilles ... Carrouf' ils doivent s'en faire du fric... !
Bref ... Halloween, ça veut dire que t'es obligé d'aller accompagner ton petit frère et ses copains pour aller faire la tournée des bonbons ... youpppiiiiiiiiiiiii ... :( ...
Aprés dans la tournée, il y a plusieurs sortes de gens :
***Il y a ceux qui sont trop trop ratchous, genre : il nous donne un pequino bonbon, mais attention pas un bonbon pour chaque sac, non ça serait trop, non non, un bonbon pour cinq sacs... eh oui bien sûr...
*** Aprés il y a ceux qui te donnent une espèce de poignée... Tu te demandes s'ils ont pas confondu ton sac avec celui du Secours populaire...
*** Ensuite, il y a les papis et les mamis qui comprennent toujours pas ce qu'est "huliwiin"... Ils n'ont pas prévu les bonbons, les pauvres! Mais comme ils sont gentils, pour la plupart, ils te donnent un paquet de gateaux style spekulos, 50 centimes, et des pièces en chocolat qui datent de leur dernier Noël. Hum!
*** Et enfin, il y a les gens qui ferment leurs portes, environ 85%, en tous cas a balaruc, style :
Le gars tranquilou il est calé sur son canapé de chez "MT meubles" il regarde Thalassa -quoique cette année Halloween est un mardi donc pô de Thalassa- et d'un coup : TOC TOC TOC " MONSIEUR OUH OUH OUH MONSIEUR " DRING DRING" OUH OUH MONSIEUR "DRING DRINGGGGG " MOOOONNNSIEEUUUURRRRRRRRRRRRRRRRR! Enfin bref, le truc assez lourd dingue aprés une journée de travail à 250 km de chez toi (Je pense a mon tit popa ). Voila c'était le spitch sur halloween! Moi au lieu d'aller roder dans les cimetière et dans les rues ténébreuses de Balaruc le Vieux, hum, hum, j'préfère me caler devant , non pas Thalassa, mais un bon film. Fermer la porte à clé. Et voilà! Et cette année ce sera avec Tatoooo et Gaïaaaa ...
Enfin bref quoique vous fassiez pour HALLOWEEN ... Bonne soirée ...."


Sarah Ayral

Photos : les paillasses de Cournonterral et Sarah
Marc Ayral ©