Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/08/2009

Mélagues : Lancement du prêt à poster

Mélagues = lancement du prêt à poster.jpg

  Récemment s’est tenue à Mélagues la cérémonie de lancement de l’enveloppe Prêt à poster (P.A.P.) aux couleurs de la commune sud-aveyronnaise. A l’initiative conjointe de Gisèle Apério directrice d’établissement de Camarès, dont dépend Mélagues, et de Jean Milesi maire et conseiller général, 1000 enveloppes ont été éditées représentant Mélagues vue des collines environnantes. La thématique de cette communication philatélique étant « Mélagues tradition et modernité. » Un rappel pour Jean Milesi de l’outil qu’il a voulu avec détermination sur sa commune : La Cyber-Base. Jean-Jacques Rieux, le directeur des Vente de La Poste indiquait : « Les visiteurs, les collectionneurs d’enveloppes illustrées, ou tout simplement les particuliers ou les professionnels voulant donner un aspect distinctif et moderne à leur envoi de lettre pourront le faire grâce à ce nouveau prêt à poster. » Trois lieux de vente commercialiseront le P.A.P. de Mélagues : La Cyberbase, l’agence postale de Cénomes et le bureau de poste de Camarès. Claude Chibaudel, président de la communauté des communes du Rougier et Anne-Marie Cros gérante de l’Agence Postale de Cénomes, ne pouvaient que se réjouir d’une initiative toute vouée à la promotion d’une commune de ce territoire et au développement des services postaux.

02/08/2009

Mélagues : Conseil municipal : compte-rendu annuel de mandat

Mélagues = Conseil municipal CR annuel de mandat.jpg

 

Le maire de Mélagues, Jean Milesi et 5 cinq de ses conseillers municipaux les autres étant en vacances, ce sont réunis, comme à l’habitude durant la période estivale afin de présenter le compte rendu de mandat à toute la population. A ses côtés Joël Ramondenc, maire adjoint en binôme avec le premier magistrat a présenté les projets.

En préambule Jean Milesi, s’est félicité de la présence des trente citoyens sous l’ancien préau de l’école : « Tous de Mélagues qu’ils y résident à l’année où qu’ils y viennent que de manière temporaire. » il poursuit en indiquant l’ordre du jour : « Ce conseil est l’occasion de faire le bilan de l’année écoulée mais aussi de vous présenter les grands projets, rénovation de l’église et projet éolien. » De manière pédagogique, il s’est attaché à redonner les chiffres clés de la commune : « Superficie 7500 ha, 72 habitants, soit 2 habitants au Km2, 25 Km de voirie rurale et 3 adductions d’eau publique. » Il a rappelé aussi à propos de la voirie que celle-ci était de compétence communautaire, c’est à dire que la gestion et l’entretien en revient à la Communauté des communes du Rougier. Les autres entités intercommunales à laquelle Mélagues est partie prenante étant le Syndicat d’Aménagement Hydraulique, le Syndicat de l’électricité (SIEDA) – qui est propriétaire des lignes de 20.000 volts- et le parc naturel des Grands Causses. Les grands chiffres du budget municipal ont été donnés : Impôts : 22.000€, Dotations : 80.000€ soit un total de 102.000€. Le maire a confirmé que les impôts n’augmenteront pas en 2009 et a qualifié la situation financière de la commune de « correcte ». Les actions réalisées en 2008-2009 sont la restauration des façades de la mairie pour 22.000€, la restauration de la fontaine de Réals pour 14.000€. Pour 2010, la Communauté des communes ayant décidé de reprendre en régie l’entretien de la voirie, il lui sera demandé de terminer le chemin des Planquettes, de réviser les axes comportant encore des nids de poules suite à un hiver très pénalisant pour les voiries et rénover le chemin de la Daguette sur son versant Sud. Côté patrimoine bâti, les rampes métalliques de Mélagues seront toutes repeintes. Dans les hameaux, celui de Rials verra la rénovation de la Calade grâce aux compétences de l’Association Remparts de Michel Simonin. Pour Labiras une décision de principe a été prise pour les réfections du ruisseau, de la voirie et la création d’une nouvelle fontaine. Enfin, le plus gros projet sera celui de la réfection de l’église de Mélagues pour un montant de 36.400€. Ainsi, mûrs, voûtes, croix, boiseries seront sauvegardés. Sur ce sujet, Une question du public est venue : « Est-il légitime que les deniers publics financent la rénovation de l’intérieur de l’église ? » En cela ? La réponse de Jean Milési ne c’est pas faite attendre : « L’église appartient aux habitants de Mélagues croyants et incroyants, c’est un patrimoine commun, dont la commune est propriétaire, nous nous devons de contribuer à son entretien, d’autant que nous avons l’autorisation de l’évêché de l’utiliser pour des activités non cultuelles. »

Enfin, des projets qui font l’objet de débats récurrents à savoir l’Internet haut débit et la téléphonie filaire et cellulaire ont occupé quelques instants du débat citoyen. Le dernier point que Jean Milesi espérait plus succinct « pour permettre d’expliquer les travaux de l’église » est la présentation des différents projets d’installation d’éolienne sur les collines environnantes renvoyée à une journée portes ouvertes le mercredi 12 août de 10h00 à 17h00 en mairie. Mais l’Association de sauvegarde du patrimoine naturel et culturel représentée par Jean-Marc Trinquier est intervenue pour manifester son opposition, de manière argumentée, sur tous projets éoliens « quels qu’il soient » arguant « leur nocivité pour les paysages et surtout permettant aux seuls investisseurs et exploitants d’en tirer avantage. » En conclusion, Jean Milesi a levé la séance informant ses concitoyens présents des prochaines réunions et remerciant chacun de leur présence « active » avant de les inviter à un coktail amical sous un soleil jouant avec vent et nuages.

02/11/2008

La 100ème Convention La Poste-commune aveyronnaise

Sy-convention la poste-élus.JPG
Cénomes, village du Sud Aveyron a accueilli, hier vendredi 31 octobre une manifestation qui a réuni élus et dirigeants de La Poste. Pour les édiles comme pour les dirigeants de la grande entreprise nationale cela a été l’occasion de signer 3 conventions. D’abord, celle qui consiste à « lancer » le nouveau prêt à poster aux couleurs de la commune dirigée par Claude Chibaudel, c’est à dire Montagnol-Cénomes. Ensuite, celle définissant l’organisation de l’agence postale communale Montagnol-Cénomes-Tauriac et enfin la convention de partenariat relative à la présence postale et territoriale en Aveyron que Jean-Louis Grimal président de l’association des Maires a signé avec François Theys Directeur de l’Enseigne Quercy-Rouergue-Tarn, une première en France ! En effet, les 2 parties se sont associées pour définir dans un protocole d’accord les engagements permettant d’assurer une présence postale pérenne en Aveyron. Conformément à sa mission de service public, La Poste doit permette à 90% de la population française de se trouver à au moins 5km et à 20 mn de trajet automobile d’un de ses points de contact, telle que le définie la loi postale de mai 2005. Ce critère François Theys dans son discours a rappelé qu’il était respecté à 92,3% dans le département. Il a aussi précisé que « La convention est là pour conforter les méthodes de concertation entre La Poste et les élus. Pour nous cela donne à tout projet de transformation d’un bureau en agence communale la possibilité de s’appuyer sur un diagnostic partagé et faisant ainsi l’objet d’un accord entre La Poste et les communes. »Poursuivant son propos, il n’a pas hésité à indiquer qu’il y avait deux manières d’avancer sur les projets de présence postale : « Celle consistant à créer un rapport de force et celle qui dans un dialogue ouvert et sans tabou et dans l’intérêt bien compris des populations et de l’entreprise publique aboutit à de s compromis constructifs » Indiquant en conclusion que "dans ce domaine il n’y avait pas de fatalité mais seulement des opportunités à saisir ! » Pour Claude Chibaudel, le maire Cénomes, c’était aussi l’occasion de rappeler que sa commune avait déjà reçu en 1984 une cérémonie « un peu identique » qui était l’inauguration du bureau de poste et du logement du receveur suite à leurs rénovations. Il salua, par la même occasion « la présence de l’ancien facteur de la commune Marius Roque ». 3 conventions dont celle qui permettra aux habitants de ce bout de Haut-Languedoc en Rouergue, de bénéficier d’un point de contact ouvert durant 15 heures par semaine et où tous les produits courrier seront disponibles mais aussi où chacun pourra retirer et verser de l’argent et retirer ses lettres recommandées. C’est donc la 100ème convention qui sera signé à Cénomes, qui, est-ce un hasard signifie en occitan littéralement « Cent Humains » (Cén Omès). Mais l’anecdote n’a retenue l’attention que des aveyronnais qui écoutèrent avec attention le discours de leur conseiller général Jean Milesi et tout nouveau président de la commission de présence postale et territoriale. Dans le même esprit que François Theys, IL rappela que « l’essentiel était de tenir compte de la réalité dans tous ce qu’elle avait de complexe. » Il a réaffirmé que « la population avait des attentes vis-à-vis de La Poste et nous comprenons très bien la volonté de cette dernière de vouloir se développer pour assurer ses missions de service public » Il a conclu par : « Nous voulons continuer à vivre avec La Poste avec les exigences de notre réalité. » Pour Jean-Louis Grimal, président de l’Association des Maires réaffirma avec force le souhait que « La Poste conserve son unité malgré la séparation des métiers et que les missions de service public du courrier soient aussi assurées sans défaut ». Ce qu’il s’empressa de lister en forme de revendication: « Pas de tournées de facteur à découvert, une distribution 6 jours sur 7 et la distribution de la lettre à J+1 ! »Jacques Rapoport, directeur général de l’Enseigne La Poste pour conclure a démontré « l’engagement très fort de La Poste dans ce type de partenariat » Il s’est déclaré « totalement déterminé à assurer les missions de services publics car la loi nous les imposent ! Mais l’essentiel n’est pas là ! » S’est-il exclamé. Il poursuivit par « Le service public, est dans les gènes de La Poste, c’est notre âme ! Notre culture et nos valeurs sont basées sur la confiance » En forme de conclusion et avant de signer les 3 conventions, Jacques Rapoport lyrique a qualifié l’Aveyron de « fer de lance de la modernité publique » Elus et citoyens ne manquèrent pas de le saluer par leurs applaudissements ; Ce vendredi à Cénomes nous avons donc pu assister à une belle cérémonie d’unanimisme ; Il semblerait que la période morose et la crise incite chacun à se concentrer sur « l’essentiel » cher à Jean Milesi .

Marc Ayral
le vendredi 31/10/08 à 17h48