Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/02/2008

Entretien avec Jean-François Durantin

Jean-François Durantin explique pour quelles raisons il n'a pas formé de liste pour les élections municipales. Il aborde aussi les sujets d'actualité, comme le dossier des Vignés, l'environnement, le Groupe maternel etc. Entretien réalisé samedi 9-02-08.



Marc Ayral

09/02/2008

Jean-François Durantin réagit

3706ace66242895e80d629551403143a.jpgSuite à sa prise de parole lors de la conclusion de la réunion publique de la liste menée par Max Serres et qui s'est achevée dans le brouhaha, Jean-François Durantin a décidé de réagir sur Paroles de Balaruc lors d'un entretien qu'il m'accordera samedi 9 février et qui sera mis en ligne à 15h00.
Les sujets évoqués sont notamment les suivants : Pourquoi n'a t-il pas formé de liste pour les élections municipales, soutient-il la liste d'opposition d'Alain Herrada? Quelle sont ses positions sur les l'urbanisation des Vignés, l'école maternelle, la démocratie locale, l'environnement etc.

Rendez-Vous sur Paroles de Balaruc Samedi 9 février à 15h00 pour découvrir cet entretein exclusif...

Marc Ayral

30/09/2007

Réunion publique : Association Balaruc autrement!

L'association Balaruc Autrement organise une réunion publique le MARDI 2 OCTOBRE 2007 à 20h.15 , SALLE de REUNION de l'HOTEL CAMPANILE dans la zone commerciale de BALARUC LE VIEUX.

 

Pour son président, Jean-François Durantin : "il s'agira de dialoguer ensemble, sans à priori, sur les questions relatives à la vie communale et sur l'avenir de Balaruc le Vieux: Environnement, nuisances, crique de l'Angle, garrigue (accès, assainissement), sécurité, circulation routière, surcharge de la D2, urbanisme, équipement, cadre de vie, espaces verts, prévention" besoins éducatifs, sociaux, culturels, sportifs, vie économique, intercommunalité, etc ..."

 

 

Marc Ayral

09/09/2007

Interview : Jean-François Durantin confirme

Premier candidat officiellement déclaré, Jean-François Durantin est aussi le premier à communiquer. Il a accordé une interview à Paroles de Balaruc. Les autres têtes de liste ( Alain Barry, Alain Herrada, Max Serres et d'autres éventuellement) seront, bien évidemment, sollicitées pour exprimer leur point de vue et leurs projets sur ce même blog.

Jean-François Durantin confirme, donc, qu’il mènera aux prochaines élections municipales de mars 2008 une liste qui rassemblera « des balarucois de toutes générations, de tous les quartiers ».  

Paroles de Balaruc. : Comment allez-vous travailler pour définir votre projet municipal ?

medium_JEAN-FRANCOIS_DURANTIN_0.JPGJean-François Durantin : « A partir d’un diagnostic objectif sur l’état réel de la commune, il conviendra d’engager collectivement une réflexion sur les priorités du Projet communal. La question à se poser c’est : Quel Balaruc le Vieux voulons-nous pour l’avenir ? »  

Paroles de Balaruc. : Selon vous quelles sont les grandes questions prioritaires ?

 

Jean-François Durantin : « Il y en a beaucoup à traiter. Notamment, les incidences de l’urbanisation medium_JEAN-FRANCOIS_DURANTIN_4.2.JPGintensive menée par la municipalité sortante. La surcharge des points de circulation et sécurité (D2-Rond-points-sorties des écoles – accès à la garrigue). Sécurité des piétons traversée de la D2, des cyclistes. Il y a aussi la vie sociale, la petite enfance, la politique d’éducation et de prévention à l’égard de la jeunesse, de l’aide aux personnes âgées, à ceux qui sont démunis, aux handicapés, le lien intergénarationnel. Il y a aussi le déficit d’équipement culturels, sportifs, d’espaces verts, de loisirs et de fêtes. La commune manque aussi de salles. Les associations ne cessent de le dire. Ensuite, il faudra assurer une présence active au sein de l’intercommunalité (CABT et autres).  Une politique dynamique sur le plan économique devra se construire sur un partenariat avec la zone commerciale et en même temps la défense du commerce de proximité. Tous cela devra être fondé sur une politique fiscale réfléchie, qui prenne en compte la réalité des moyens de vivre de nos concitoyens. »  

Paroles de Balaruc. : En 2001, vous avez mis au cœur de votre campagne la notion de démocratie locale. Sans grand succès y parvenir en 2008 ?

 

medium_JEAN-FRANCOIS_DURANTIN_5.JPGJean-François Durantin : «Une municipalité, un maire doit savoir associer l’ensemble des habitants à l’élaboration des projets. C’est le savoir écouter. Cela permet de favoriser la vie et l’identité des quartiers mais aussi de préserver de façon déterminée l’environnement : de la Garrigue, de la Crique de l’Angle notamment. Il faut aussi projeter à terme un réseau d’assainissement à la hauteur des besoins. Nos rivières et ruisseaux sont à protéger, l’Agau et l’Avène." 

 

Paroles de Balaruc.: Et sur le plan culturel ?

Jean-François Durantin : «Nous devons engager l’avenir en prenant appui sur l’histoire medium_JEAN-FRANCOIS_DURANTIN_7.JPGde la commune et sur son patrimoine architectural et culturel."  

Paroles de Balaruc. : Qui composera votre liste ?

Jean-François Durantin : «Vous verrez en temps utiles mais notre liste sera composée d’habitants exclusivement attachés à l’intérêt public. Elle respectera les concurrents et elle fera du dialogue avec tous, le point d’appui de sa réussite. J'invite balarucoises et balarucois à venir dialoguer autour de toutes ces questions à l'occasion d'une réunion publique qui aura lieu le mardi 02 octobre 2007 à 20h15 à l'Hôtel Campanile de Balaruc le Vieux»  

Propos recueillis par Marc Ayral

   

02/09/2007

Municipales : Ca débat dans les coulisses!

medium_jean-françois_durantin_balaruc_autrement.2.jpgJean-François Durantin lance sa campagne ayant comme but les élections municipales de mars prochain. Présent sur le stand de l’association « Balaruc le Vieux autrement » installé au milieu de l’allée du centre commercial et dans le cadre de la foire aux associations qui s’est déroulée samedi(1er septembre), il a suscité l’intérêt et le débat.

 

Pour l’ancien leader de la liste d’opposition à la municipalité en place, c’est un premier succès. Présentant un diagnostic photographique peu reluisant des « affres de la gestion Serres » il a décliné comme à son habitude la nécessité que s’instaure le débat sur la commune dans tous les domaines de son activité. Education, jeunesse, environnement, habitat, gestion des déchets, circulation etc.

Quelle n’a pas été sa surprise de voir s’approcher de son stand Max Serres, qui l’a salué, ce qui selon lui, il refusait de faire depuis 2001 ? Le contact a été établi s’en est suivi un long dialogue, franc, durant lequel Jean-François Durantin a brossé un tableau négatif de la gestion de son concurrent de 2001. Ce en quoi le maire y a répondu par « tout n’est pas de la compétence de la mairie » et selon M. Durantin l’acceptation que sur « certains aspects on aurait dû s’y prendre autrement » Drôle d’avancée ! Des opposants frontaux qui se parlent sans s’invectiver ! Rare. A tel point que tant Jean-François Durantin que Max Serres reconnaissaient que ce début de dialogue était une bonne chose. Le Maire, l’a même reconnu publiquement, lors du pot qui fut donné à l’occasion de l’inauguration de la foires des associations.

 

Chacune des parties en présence, demeurent très réservées sur ses projets et son équipe. Les 2 autres listes représentées l’une par le binôme Thierry Lesieur-Richard Garcia et l’autre par Alain Herrada n’avait pas de stand mais leurs présences auront été l’occasion de nombreux échanges. Lorsqu’on leur pose la question de quand seront présentés programmes et candidats (?) on comprend très vite que chacun veut préserver le plus longtemps possible ces secrets. Tactiques !

 

Seul Jean-François Durantin, bientôt retraité de la PJJ, annonce une réunion publique en novembre ! Le débat sera bientôt public, enfin!

Marc Ayral

24/06/2007

Balaruc : Lancement de la pré-campagne des Municipales

Ca y est le village des remparts -Balaruc- entrent dans la pré-campagne des élections municipales.

Les prétendants déclarés : L'association Agir pour l'Avenir de l'Umpiste Richard Garcia, Jean-François Durantin l'ex-candidat de 2001 et son association Balaruc Autrement et la liste dont on dit qu'elle est la plus avancée dans la démarche, celle d'Alain Herrada -viticulteur- et homme de Gauche.

Côté municipalité sortante : Il semble probable que Max Serres va se représenter pour la 4ème fois, le flou demeure parmi ses adjoints ou amis : Roland Etre, actuel adjoint au maire, est prêt à engager une réflexion et des contacts avec des femmes et des hommes de Gauche : Est-ce pour se regrouper sous la bannière du maire sortant ou partir de manière autonome en rassemblant sur des valeurs sociales et écologistes? Les semaines à venir nous le diront. Son ami, Henri Tadéo, ex président du comité de soutien à Max Serres, ancien directeur de l'agence GDF installée sur la commune, semble aussi souhaiter qu'un rassemblement progressiste se constitue. Des contacts informels sont pris. Nous verrons le fruits de ceux-ci sous peu!

Quid de la sympathisante socialiste Fabienne Batinelli? Du maire-adjoint -sarkozyste- Norbert Chaplin?

Enfin, Alain Barry, ancien candidat en 2001 sur la liste de Jean-François Durantin, président de l'association des propriétaires des "Vignés" hésite à se lancer dans l'aventure, il consulte aussi : des rencontres avec Alain Herrada et Richard Garcia ont eu lieu. L'ancien président du Rotary de Thau jouera certainement un rôle durant ses échéances électorales locales.

L'été, les festivités, les repas entre amis autour d'une grillade seront à n'en pas douter des moments qui permettront aux idées de s'échanger aux tactiques de se dessiner. Septembre et surtout octobre seront propices à l'ouverture d'une campagne qui s'annonce passionnante.

Marc Ayral

03/06/2007

Balaruc : Petits pas et tortillages pour les municipales

La création de l'association créé par l'UMP Richard Garcia "Agir pour l'Avenir" -voir note précédente- avait été devancée par "Balaruc le Vieux Autrement" de Jean-François Durantin (déjà candidat en 2001). Hier, comme à l'accoutumé la tête de la liste de 2001 "Mieux Vivre" a diffusé dans la commune un tract en forme de premier bilan de l'action de la municipalité actuelle dirigé par Max Serres. On peut y lire sur ses thèmes favoris le diagnostic sans concession suivant :

"NOUVELLE ÉCOLE MATERNELLE:
Le tribunal administratif de Montpellier, par jugement en date du 12/12/06 a annulé l'arrêté préfectoral déclarant d'utilité publique l'expropriation de l'ancien propriétaire du terrain, Bruno Escaffre.
- - Le tribunal-administratit-a-fait observer-notamment que-le dossier soumis à enquêtepubliquè--comportait une appréciation sommaire des dépenses, ne tenant pas compte du coût des acquisitions foncières nécessaires à la réalisation des opérations.
Quel revers pour les élus de Balaruc le vieux!
A terme l'école maternelle risque de coûter cher au contribuable balarucois.
D'autant que reste posée, eu égard au choix d'implantation, la question de la sécurité aux abords de l'école.

URBANISATION:
L'urbanisation massive du village est annoncée. Ainsi l'ont décidé nos élus. Rappelons qu'ils ont prévu, dans le cadre d'une enquête publique maintenant terminée, l'augmentation de la hauteur des constructions, de 8 à 12 mètres, sur une zone importante du lotissement des « Vignés ».
On ne saurait méconnaître, je l'ai toujours dit, les besoins dans le domaine de l'habitat, pour les jeunes particulièrement. Reste que Balaruc le vieux tend à devenir une cité dortoir, une banlieue. "Le village", c'est fini.!

EQUIPEMENTS:
Si encore les élus, en place depuis si longtemps, avaient parallèlement anticipé cette expansion: Il ne suffit pas d'une école!
Il faut aussi penser espaces verts, zone de loisirs, équipements sociaux, culturels, sportifs, de proximité.
Il faut penser à la jeunesse, aux besoins des adolescents, aux aînés qui attendent des salles spacieuses.
Rappelons aussi qu'il n'y a toujours pas de pharmacie à Balaruc le vieux.

SECURITÉ - ENVIRONNEMENT:
Un réseau routier saturé (02), un environnement peu valorisé, trop d'habitations non
raccordées à l'assainissement collectif: Il y a beaucoup à faire.
Et la protection de la Gardiole? Et la crique de l'Angle?
Qui peut être satisfait de la situation faite aux piétons, aux cyclistes, dans la commune. L'accès à la zone commerciale est de plus en plus problématique.
A quand une gendarmerie sur les deux Balaruc!

CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES:
Je vous invite à prendre connaissance du rapport de la Chambre Régionale des Comptes Languedoc Roussillon, en date du 31/01/2007 sur la SA. ELIT."


En attendant le positionnement officiel de la municipalité sortante, que je ne manquerai pas de vous proposer à découvrir, ainsi que celui de la liste qu'est en train ce constituer Alain Herrada d'autres initiatives sont en couveuses tant au sein de l'actuelle équipe où des positionnements distincts sont possibles -tant la disparité des familles politiques est grande- que du côté de balarucois encore isolés. A suivre...

Marc Ayral

10/03/2007

Municipales : Durantin se lance!

Dans un tract intitulé "Il va falloir y aller" distribué dans les boîtes aux lettres de Balaruc le Vieux, Jean-François Durantin, opposant viscéral et historique à Max Serres le maire divers droite, indique qu'immédiatement aprés les échéances nationales "il sera venu le temps d'ouvrir les grands débats qui nous ont, à ce jour été refusés."

"Il va falloir y penser!

Après les échéances nationales, viendront les élections municipales.
Les élections municipales sont importantes pour chacun d'entre nous: la vie communale c'est d'abord le lien de proximité.
Il sera temps, alors, d'ouvrir dans la commune les grands débats aui nous ont, jusau1à ce jour, été refusés.

• Quelle vision d'avenir, quel véritable ptojet pour Balaruc le Vieux? Dans le contexte de la forte expansion démographique du bassin de Thau, quelles seront les incidences de cette nouvelle urbanisation 1.. 300 logements sur la zone des Vignés sur Balaruc le Vieux et, en contigu, 138 logements à forte dominante collective et sociale sur Balaruc les Bains (Tamaris), dont le débouché se ferait au rond-point de la déchetterie.

• Qu'a-t-on préparé en terme d'équipements sociaux et de loisirs, d'espaces verts, de circuits, de parkings?
Une nouvelle école à Balaruc le Vieux ne saurait suppléer à tout.

• Quelle vie économique, sur quels objectifs, dans quel cadre, comment développer l'emploi?

• Qu'a-t-on prévu en matière d'équipements sportifs et culturels, sachant que notre maire est vice-président de la communauté d'agglomération en charge de la culture et des sports! Quand on voit la vie culturelle et la situation des équipements sportifs à Balaruc le Vieux cela prête à sourire.
Au sujet de notre participation à la communauté d'agglomération il existe un déficit majeur de dialogue entre les représentants de Balaruc le Vieux et la population.
Ainsi, par exemple, nos représentants se sont prononcés sur la question de l'élargissement de la communauté d'agglomération du Bassin de Thau (CABT) avec Montpellier. C'est un point majeur sur lequel tous les arguments méritent d'être entendus. Avez-vous eu connaissance d'un débat dans la commune sur le positionnement des élus? Votre à'pinion, vos avis ont-ils été sollicités?

• Qu'a-t-on fait en matière d'éducation et d'action de prévention au bénéfice de la jeunesse, notamment des adolescents? Que leur propose-t-on ?

• Avons-nous agi avec efficacité dans la lutte contre les nuisances (bruits - tags), les
incivilités?

• A-t-on pris en compte la défense de l'environnement (Crique de rAngle, la Vène, l'Agau, la Gardiole ... ) ?

• Qu'a-t-on fait pour la sécurité, celle des personnes et des biens mais aussi , spécifiquement celle des piétons, des cyclistes? Faire en sorte que les enfants, les personnes âgées, puissent se promener sans risque sur l'ensemble de la commune. Ainsi, à votre avis l'accès piéton à la zone commerciale est-il suffisamment sécurisé?

• Pourquoi ne pas être, dans le cadre de l'AggLomération, des acteurs déterminés pour que toutes les habitations de la commune soient raccordées à rassainissement collectif.

Gérer une commune ce n'est pas seulement augmenter régulièrement les impôts comme savent le faire nos élus.
C'est d'abord, avec les habitants, dans la concertation la plus large, dans l'écoute, agir
pour un cadre de vie où chacun se retrouve.
Très cordialement, et à très bientôt."


Voilà donc un candidat naturel déclaré. Jean-François Durantin se présente sous la bannière d'une nouvelle association qu'il a créé, Balaruc le Vieux Autrement. Beaucoup de questions posées par cet ancien militant communiste converti à une sorte d'apolitisme de Gauche...Si j'ose dire!

Autre candidat susceptible d'entrer dans l'arène face à la municipalité actuelle, Alain Herrada, viticulteur -le dernier de Balaruc- syndicaliste paysan, il se revendique de Gauche. Mais considère que "les élections municipales se jouent localement sans les considérations politiciennes nationales ". Son implantation locale et son charisme naturel en font un candidat sérieux à la succession du maire actuel. (Max Serres)

Ce dernier, a, à plusieurs reprises, indiqué publiquement qu'il se représenterai. Elu depuis 1989 comme maire, mais adjoint depuis 77, il a installé un système de gestion basé sur des alliances avec des élus locaux de tout bord. Selon les circontances, hier soutenant Régis Passerieux, aujourd'hui grand ami de François Liberti. Elu pratiquant le "toque manette" et la "tape dans le dos" avec une exceptionnelle virtuosité, ses mandatures ont été marquées par des projets immobiliers nombreux sans cohérence ni visibilité.

L'élection de 2008, beaucoup de balarucois le souhaitent, pourrait être l'occasion de laisser la place à une autre vision de la politique locale : ouverte, démocratique et intelligente. Le village des remparts le mérite!

Marc Ayral ©