Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/03/2006

Lettres de Balaruc

medium_blvx-lettres-de-balaruc2.jpgLorsque Montesquieu écrit en 1721 les lettres persanes il ne pouvait s’imaginer combien ce genre littéraire aller au XXIième siècle prendre un tout autre chemin.

Loin de Usbek et Rica les deux épistoliers du Baron, le blog, le courrièl, le « chat » sont devenus l’occasion de refaire le monde. Et sans aucune emphase, réellement, de Tokyo à New York ou de Sète à Bamako. Mais comme toujours, lorsque la folie de la modernité envahie une civilisation, le réflexe du village gaulois s’active. Résister à l’envie d’envoyer un mèl, et choisir l’enveloppe le papier lettre et pourquoi pas sinon le stylo-bille, le stylo à plume : c’est possible ! Ainsi, à Balaruc le Vieux, La Poste "garante des valeurs traditionnelles de la missive" et la mairie se sont penchées sur : « Comment témoigner simplement de l’originalité du patrimoine local ? » Christian Galpin, et Monique Cuq-Crebassa chefs d’établissement des postes des Balaruc et le maire, Max Serres, ont eu l’idée de personnaliser des séries limitées d’enveloppes pré timbrées. Une convention a été signée et depuis quelques semaines les résistants à l’envahisseur Internet peuvent les trouver dans toutes les bonnes boutiques et à La Poste. Au choix ; un visuel des « circulades » vue du ciel et de la fête médiévale. Ainsi, chacun pourra comme Paul Valéry l’écrivait faisant référence à l’art épistolaire : « « Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d'être surpris de ce qu'ils font, de ce qu'ils pensent, et qu'ils n'ont jamais conçu différent… » Sur du vélin ou du bristol, une enveloppe balarucoise, un timbre tout prêt, une boîte aux lettres jaunes et quelques jours plus tard, la réponse de l’ami, de l’amour, du cousin ou de la grand-mère, à vos plumes !

Marc Ayral ©