Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/05/2007

Une Gauche à reconstruire

Ségolène ne nous a pas laissé tombé ! Une autre façon de faire de la politique. Dominique Strauss-Khan, le visage grave a dit le soir du résultat final qu’il était disponible. Laurent Fabius a dit que la Gauche c’est le « nous » pas le « je ». Perplexes, les militants de Gauche le sont. L’auberge espagnole qu’est le PS va donc encore une fois de plus faire son mea culpa, son autocratique comme disent les marxistes. Chacun ira de la prééminence de son courant, chacun pèsera fort de son égoïsme idéologique, de peur de perdre sa petit influence à Gauche. Evidemment le jeu de l’appareil essayera d’arbitrer dans l’intérêt du PS. Mais est-ce l’intérêt du PS qui doit prévaloir. Peut-être faut-il voir les choses différemment. C’est à dire en pensant au 47% d’électeur qui ont apporté leurs suffrages à Ségolène Royal. Doit-on s’ouvrir aux centriste ? Doit-on s’ouvrir à l’extrême gauche et aux alter mondialistes ? Toute ces questions tournent sûrement dans la tête des militants de Gauche. Recomposer une Gauche digne de porter ses valeurs ce n’est évidemment pas par les sempiternelles querelles. Bien sûr les éléphants et la gazelle vont se tirailler. Mais la gazelle est et restera très agile. Pour l’heure, il faut sauver les meubles des législatives. A30% d’intention de vote pour le PS ça nous donne une assemblée largement bleu par l’effet majoritaire du scrutin. Bon alors, il est temps de réfléchir et de construire autre chose. Sur des bases solides s’entend. Un nouveau parti ? Pourquoi pas ? Des alliances ? Plus friables. Il faut tracer une nouvelle voie entre le courant fabiusien, les ex-NPS, les socio-démocrates, les alter, les écolos et le pragmatisme des Désir d’Avenir. Avec cela de nouveaux leaders émergeront pour reconstruire. Mais il est évident que ce ne sera pas dans le pot actuel qu’on fera la meilleure soupe…

Marc Ayral ©