Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/08/2011

Souvenez-vous : Août 67 (?) le Festival des cheminots de Sète

sète,festival des cheminots,marcel ayral,jacky selles,jacky montagne,Gayda,jimmy rague,johnny stark,paroles du sud

Ce week-end, j'ai eu la surprise d'entendre un ami de mon regretté père, qui m'a remémoré son engagement dans l'organisation du Festival des Cheminots. Travaillant sur un document d'archives et à la recherche de photos, j'ai retrouvé pour lui, celle-ci, que j'ai plaisir à vous faire partager. Cette photo de Jimmy Rague le photographe des stars de l'époque, me semble -mais je n'en suis pas vraiment sûr et par déduction approximative- avoir été prise en Août 1967? On y voit plein de têtes connues (des Sètois de plus de 50 ans), mon père Marcel Ayral s'y trouve à gauche (appuyé au comptoir du stand de foire) aux côtés de Jacky Selles (bras croisés moustache) alors grand leader des Cheminots CGT. On y aperçoit également le président du Festival, M. Gayda tout sourire (7ième à partir de la gauche); On se souvient des relations cordiales sinon amicales que ce dernier entretenaient avec Johnny Stark l'impresario de nombreux artites de l'époque : Mireille Mathieu notamment. La mémoire collective des sétois conserve l'image de ce Festival se déroulant fin août (après la St Louis??) et où des chanteurs tels que Michel, Polnareff, Hervé Vilard, Salvatore Adamo etc. avaient foulé les planches, alors installées sur l'actuel parking de la gare. Souvenir, Souvenir...

01/12/2007

Festival des Cheminots...Il y a 40 ans!

48562124cc51455395e936451bd12d1e.jpg

Du temps (années 60-70) où les cheminots sétois organisaient un festival au profit de leur orphelinat. De grandes vedettes de l'époque -dont certaines encore des stars -se sont succédées sur la scéne alors aménagée devant la Gare sur l'actuel parking. Là, durant 4 jours Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Mireille Mathieu et bien d'autres dont Sacha Distel apportèrent leurs contibutions artistiques à l'action humanitaire portée par une équipe de bénévoles motivées, mon père en était (à droite de Sacha Distel). Je reconnais quelques collègues cheminots, notamment Jacky Montagne assis à droite de Marcel Ayral. Nostalgie...

NB : La photo est de Jimmy Rague, célèbre photographe de star.

Marc Ayral

07/10/2006

Trois de la 1ère Armée II

medium_3_du_maquis_2.jpgDe Lattre, encore Général et chef de la 1ère Armée mis au point l'offensive qui mena la 1ère Armée jusqu'au Rhin.

La 1ère Armée, avec ses deux corps d'armée commandés par les généraux Béthouart et Goislard de Monsabert, après avoir fait tomber en novembre 1944 les villes de Montbéliard et Gérardmer, atteignit le Rhin, première de toutes les armées alliées.
La contre attaque allemande de Von Rundstedt empêcha la progression alliée, jusqu'en janvier 1945. Ensuite, les troupes alliées reprirent l'initiative et la 1ère Armée libèra Colmar le 2 février, passa le Rhin de vive force le 30 mars, pénètra en Autriche et poussa jusqu'à Arlberg, c'est la fameuse campagne Rhin et Danube à laquelle participa mon père -Marcel Ayral- et ces 2 compagnons.

En fouillant dans les archives de celui-ci, résistant du maquis Paul-Claie et engagé dans la 1ère Armée de De Lattre j'ai encore trouvé cette photo -Marcel est au centre- J'aurais envie de connaître le nom de ces camarades d'armes. Qui est-ce? Sont-ils encore là pour témoigner de ce qu'ils ont vécu, et tant de choses encore? Si vous reconnaissez ces visages, merci de me contacter.

Marc Ayral ©

27/08/2006

Trois de la 1ère Armée

Après Georges Ayral, mon grand- père, poilu parmi les poilus "Mort pour la France" un autre séto-aveyronnais, Marcel, mon père, né en 1923 mort en 2002.

Réfractère du STO en 42, il s'engage à 19 ans dans le maquis aveyronnais "Paul-Claie". Après la libération de Millau, St Affrique et l'épisode terrible du massacre d'un commando de ce maquis le 22 août 1944, toutes les jeunes recrues commandées par le "Lt Dumont" se sont retrouvées bien vite enrôlées dans la 1ère Armée de De Lattre. Un passage par le camp militaire du Larzac, pour y effectuer, ses classes et voilà tous ces jeunes -beaucoup d'héraultais d'origine aveyronnaise- dont mon père, à la poursuite des allemands jusqu'en Bavière. La suite on l'a connait.
medium_3_de_la_1ere_armee_sur_le_larzac.2.jpg
Sur la photo : Marcel Ayral à gauche et deux de ses camarades, dont j'ignore malheuresement les noms, posant entre deux exercices militaires, à l'automne 44.

Marc Ayral ©