Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/02/2008

Une lettre ouverte à Max Serres signée Alain Herrada

Alain Herrada a écrit récemment au Maire-candidat à propos de la vente de la cave ccopérative. Dans cette lettre diffusée sous forme de tract dans les boîtes à lettres des balarucois, le tête de liste de l'équipe "Un vrai projet à Balaruc" pose à Max Serres les questions suivantes :

"Vous vendez (ndlr : la cave coopérative) précipitamment à quelques semaines des élections : Pourquoi? Vous n'avez pas cherché à lancer des appels d'offres : Pourquoi? Vous n'avez pas consulté la population malgré vos promesses : Pourquoi? Vous vous séparez du terrain de la cave alors que vous déplorez lors de votre réunion publique la faiblesse du foncier communal : Pourquoi?" et Alain Herrada de conclure :
" Cette opacité, cette volonté de ne pas communiquer aux habitants vos orientations ne peuvent plus être une façon de piloter un village. Les balarucois sont en droit d'exiger des explications réelles, sincères et exactes au sujet de votre opération."

La liste "Herrada" tiendra sa première réunion publique le jeudi 14 février à 18h30 à la salle polyvalente pour présenter sa liste. Une autre réunion aura lieu le vendredi 29 février pour présenter et expliquer le programme de "Un vrai projet pour Balaruc le Vieux"

Marc Ayral

06/09/2007

Municipales de Balaruc le Vieux : Les dernières infos!

Dans les coulisses, les différentes "écuries" en lice pour les municipales s'activent pour trouver la meilleure stratégie, la meilleure tactique. Ainsi, la tête de liste est déjà à l'ordre du jour. Les animateurs de la future liste -encore association- "Agir pour l'Avenir" aurait semble t-il déterminé leur choix en la personne d'Alain Barry. "Balarucois de souche" depuis 5 générations, comme il aime à se définir lui même, co-listier de Jean-François Durantin en 2001, ancien président du Rotary-Club Sète Bassin de Thau et actuellement encore président du "Truc", il aurait, si cela est confirmé, à animer une équipe dont les premiers déclarés sont des néo-balarucois comme Thierry Lesieur, Richard Garcia et Laurence Baroni, seul Bernard Garrigues, comme lui, est bien connu dans le village des remparts. On se souvient qu'il a eu lors de précédentes éditions des "Médiévales" à interpréter le rôle du Seigneur de Maguelonne aux côtés du Muge. Pour l'heure, les autres équipes, plus en retrait, attendent encore avant de déterminer qui en sera leur leader. Alain Herrada aurait rencontré une ancienne tête de liste connue pour son engagement à Gauche...D'ici fin 2007, bien des péripéties auront lieux. Chacun, s'entendant sur la nécéssité tactique de partir au bon moment! A suivre!

Marc Ayral

03/06/2007

Balaruc : Petits pas et tortillages pour les municipales

La création de l'association créé par l'UMP Richard Garcia "Agir pour l'Avenir" -voir note précédente- avait été devancée par "Balaruc le Vieux Autrement" de Jean-François Durantin (déjà candidat en 2001). Hier, comme à l'accoutumé la tête de la liste de 2001 "Mieux Vivre" a diffusé dans la commune un tract en forme de premier bilan de l'action de la municipalité actuelle dirigé par Max Serres. On peut y lire sur ses thèmes favoris le diagnostic sans concession suivant :

"NOUVELLE ÉCOLE MATERNELLE:
Le tribunal administratif de Montpellier, par jugement en date du 12/12/06 a annulé l'arrêté préfectoral déclarant d'utilité publique l'expropriation de l'ancien propriétaire du terrain, Bruno Escaffre.
- - Le tribunal-administratit-a-fait observer-notamment que-le dossier soumis à enquêtepubliquè--comportait une appréciation sommaire des dépenses, ne tenant pas compte du coût des acquisitions foncières nécessaires à la réalisation des opérations.
Quel revers pour les élus de Balaruc le vieux!
A terme l'école maternelle risque de coûter cher au contribuable balarucois.
D'autant que reste posée, eu égard au choix d'implantation, la question de la sécurité aux abords de l'école.

URBANISATION:
L'urbanisation massive du village est annoncée. Ainsi l'ont décidé nos élus. Rappelons qu'ils ont prévu, dans le cadre d'une enquête publique maintenant terminée, l'augmentation de la hauteur des constructions, de 8 à 12 mètres, sur une zone importante du lotissement des « Vignés ».
On ne saurait méconnaître, je l'ai toujours dit, les besoins dans le domaine de l'habitat, pour les jeunes particulièrement. Reste que Balaruc le vieux tend à devenir une cité dortoir, une banlieue. "Le village", c'est fini.!

EQUIPEMENTS:
Si encore les élus, en place depuis si longtemps, avaient parallèlement anticipé cette expansion: Il ne suffit pas d'une école!
Il faut aussi penser espaces verts, zone de loisirs, équipements sociaux, culturels, sportifs, de proximité.
Il faut penser à la jeunesse, aux besoins des adolescents, aux aînés qui attendent des salles spacieuses.
Rappelons aussi qu'il n'y a toujours pas de pharmacie à Balaruc le vieux.

SECURITÉ - ENVIRONNEMENT:
Un réseau routier saturé (02), un environnement peu valorisé, trop d'habitations non
raccordées à l'assainissement collectif: Il y a beaucoup à faire.
Et la protection de la Gardiole? Et la crique de l'Angle?
Qui peut être satisfait de la situation faite aux piétons, aux cyclistes, dans la commune. L'accès à la zone commerciale est de plus en plus problématique.
A quand une gendarmerie sur les deux Balaruc!

CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES:
Je vous invite à prendre connaissance du rapport de la Chambre Régionale des Comptes Languedoc Roussillon, en date du 31/01/2007 sur la SA. ELIT."


En attendant le positionnement officiel de la municipalité sortante, que je ne manquerai pas de vous proposer à découvrir, ainsi que celui de la liste qu'est en train ce constituer Alain Herrada d'autres initiatives sont en couveuses tant au sein de l'actuelle équipe où des positionnements distincts sont possibles -tant la disparité des familles politiques est grande- que du côté de balarucois encore isolés. A suivre...

Marc Ayral