Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2014

Que voit-on au Musée Soulages? Et quand peut-on le visiter?

pierre soulages,rodez,aveyron,paroles du sud


30/05/2014

Inauguration du Musée Soulages en direct sur Centre Presse

Le chef de l’État est aujourd’hui à Rodez pour inaugurer le musée Soulages. À suivre tout au long de la journée sur le site www.centrepresseaveyron.fr

Pierre Soulages dans sa maison de Sète

Le séto-aveyronnais que je suis se doit de rappeler, en ce jour d'inauguration du Musée Soulages, que le peintre vit à Sète. Un temps les sétois ont espéré que son Musée fut fondé en "île singulière". Mais l'amour de sa ville natale et la fidélité à son enfance l'ont décidé aidé de la conviction de l'ancien maire de Rodez, Marc Censi à choisir le Piton ruthénois. Et c'est bien!
Dans cette vidéo le peintre Pierre SOULAGES explique le choix architectural de sa maison à Sète au bord de la mer. Il commente la première période de sa peinture. L'inscription du mouvement de la main l'a d'abord intéressé puis lui a semblé devenir anecdotique.

Pierre Soulages : «Rodez, ville de mes premières émotions d’art» dans Centre Presse

pierre soulages,rodez,aveyron,paroles du sud


Musée Soulages : Pour Marc Censi, cet espace est «un phare au sommet du piton»

Rodez entre aujourd’hui dans l’ère Soulages Ce 30 mai 2014 marquera à coup sûr à l’encre noire l’histoire de Rodez. Il sera le jour où la ville est entrée dans l’ère Soulages. Celui où, en présence du chef de l’État et de nombreuses personnalités, l’artiste mondialement connu et reconnu aura participé à l’inauguration d’un véritable monument imaginé par les architectes catalans de RCR. «J’ai deux lieux de naissance : Rodez et la peinture», sourit Pierre Soulages. Justement, ce musée a tout d’un retour aux sources. Le chantre de l’Outrenoir, qui vit aujourd’hui à Sète, n’aura jamais été autant présent sur le piton que depuis le début du chantier de son musée. Un projet qu’il a permis en officialisant une première donation en 2005, mais en imposant une condition : «Pour que le musée porte mon nom, j’ai demandé qu’une salle d’exposition temporaire de 500 m2 soit créée ; et c’est à ce moment-là que j’ai accepté.» Ce musée dévoile notamment les premiers travaux du maître. Mais aussi ses travaux préparatoires à l’élaboration des vitraux de Conques, ses brous de noix, etc. Ici, se trouve «l’œuvre de Pierre Soulages sous toutes ses formes », se félicite le conservateur Benoît Decron. « Et on va l’expliquer ! » Des explications que beaucoup attendent, notamment à Rodez où bien des Ruthénois, qui étaient déjà sceptiques lors des débats consacrés à la construction de cet espace, le sont toujours. Le défi est donc double : faire vivre ce lieu pour qu’il attire le public, et faire en sorte que les Aveyronnais l’adoptent. Chercheront-ils à comprendre l’art de Pierre Soulages? Peut-être s’inspireront-ils d’une déclaration de l’artiste : « C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche.» Charles Leduc Centre Presse Le Journal de l’Aveyron Edition du 30 mai 2014.

Lire la suite