Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/10/2007

Réunion publique de Balaruc Autrement

medium_BlVx-retour_réunion_JF_Durantin.jpg

L’association Balaruc le Vieux autrement a donné rendez-vous mardi dernier aux balarucois pour lui présenter le diagnostic argumenté de la gestion communale qu’elle propose de débattre. Jean-François Durantin accueillait la trentaine de balarucois dans la petite salle d’un hôtel local. Durant plus d’une heure, celui qui se présente comme une « alternative ouverte mais déterminée » a brossé sans concessions et dans tous les aspects le bilan de 3 mandatures de la municipalité actuelle. Environnement, économie, intercommunalité, démocratie locale, urbanisme, social, sport, culture peu de sujets ont été omis, même le patrimoine local et notamment le magnifique et exceptionnel aqueduc romain découvert lors des récentes fouilles sur le terrain des Vignés, qui donne quelques soucis aux promoteurs du lotissement du même nom auront permis à Jean François Durantin de donner « sa vision globale » de la commune et de « notre coin de Thau ».

 

L’assistance composées d’une partie de son équipe dont « il est encore prématuré de dévoiler les noms » et de ses futurs opposants, Henri Tadéo président de l’association pour la continuité de l’action municipale et d’Alain Herrada autre prétendant n’aura pas engagé le débat avec l’invitant. La présence de Claude Gibely, l’actuel adjoint à l’environnement et à l’urbanisme venu « en homme libre, mais attentif à ce qu’il ne se dise pas n’importe quoi » aura été aussi remarquée. D’autres concurrents, ceux d’Agir pour l’Avenir présidé par Thierry Lesieur, et Richard Garcia, n’avaient pas répondu présent Peu de questions, quelques remarques anodines à l’adresse du débateur n’auront pas encore permis d’engager le débat.

 

Au sortir de la salle toutefois, les langues se sont déliées et le débat a eu lieu sur le trottoir ou plusieurs petits groupes se sont formés pour parler de tactique ou de projets. Ce qui a fait dire à Jean-François Durantin « le débat doit être public ouvert et courtois en tout respect des idées de chacun.» A suivre.

 

Marc Ayral

02/09/2007

Municipales : Ca débat dans les coulisses!

medium_jean-françois_durantin_balaruc_autrement.2.jpgJean-François Durantin lance sa campagne ayant comme but les élections municipales de mars prochain. Présent sur le stand de l’association « Balaruc le Vieux autrement » installé au milieu de l’allée du centre commercial et dans le cadre de la foire aux associations qui s’est déroulée samedi(1er septembre), il a suscité l’intérêt et le débat.

 

Pour l’ancien leader de la liste d’opposition à la municipalité en place, c’est un premier succès. Présentant un diagnostic photographique peu reluisant des « affres de la gestion Serres » il a décliné comme à son habitude la nécessité que s’instaure le débat sur la commune dans tous les domaines de son activité. Education, jeunesse, environnement, habitat, gestion des déchets, circulation etc.

Quelle n’a pas été sa surprise de voir s’approcher de son stand Max Serres, qui l’a salué, ce qui selon lui, il refusait de faire depuis 2001 ? Le contact a été établi s’en est suivi un long dialogue, franc, durant lequel Jean-François Durantin a brossé un tableau négatif de la gestion de son concurrent de 2001. Ce en quoi le maire y a répondu par « tout n’est pas de la compétence de la mairie » et selon M. Durantin l’acceptation que sur « certains aspects on aurait dû s’y prendre autrement » Drôle d’avancée ! Des opposants frontaux qui se parlent sans s’invectiver ! Rare. A tel point que tant Jean-François Durantin que Max Serres reconnaissaient que ce début de dialogue était une bonne chose. Le Maire, l’a même reconnu publiquement, lors du pot qui fut donné à l’occasion de l’inauguration de la foires des associations.

 

Chacune des parties en présence, demeurent très réservées sur ses projets et son équipe. Les 2 autres listes représentées l’une par le binôme Thierry Lesieur-Richard Garcia et l’autre par Alain Herrada n’avait pas de stand mais leurs présences auront été l’occasion de nombreux échanges. Lorsqu’on leur pose la question de quand seront présentés programmes et candidats (?) on comprend très vite que chacun veut préserver le plus longtemps possible ces secrets. Tactiques !

 

Seul Jean-François Durantin, bientôt retraité de la PJJ, annonce une réunion publique en novembre ! Le débat sera bientôt public, enfin!

Marc Ayral

24/06/2007

Balaruc : Lancement de la pré-campagne des Municipales

Ca y est le village des remparts -Balaruc- entrent dans la pré-campagne des élections municipales.

Les prétendants déclarés : L'association Agir pour l'Avenir de l'Umpiste Richard Garcia, Jean-François Durantin l'ex-candidat de 2001 et son association Balaruc Autrement et la liste dont on dit qu'elle est la plus avancée dans la démarche, celle d'Alain Herrada -viticulteur- et homme de Gauche.

Côté municipalité sortante : Il semble probable que Max Serres va se représenter pour la 4ème fois, le flou demeure parmi ses adjoints ou amis : Roland Etre, actuel adjoint au maire, est prêt à engager une réflexion et des contacts avec des femmes et des hommes de Gauche : Est-ce pour se regrouper sous la bannière du maire sortant ou partir de manière autonome en rassemblant sur des valeurs sociales et écologistes? Les semaines à venir nous le diront. Son ami, Henri Tadéo, ex président du comité de soutien à Max Serres, ancien directeur de l'agence GDF installée sur la commune, semble aussi souhaiter qu'un rassemblement progressiste se constitue. Des contacts informels sont pris. Nous verrons le fruits de ceux-ci sous peu!

Quid de la sympathisante socialiste Fabienne Batinelli? Du maire-adjoint -sarkozyste- Norbert Chaplin?

Enfin, Alain Barry, ancien candidat en 2001 sur la liste de Jean-François Durantin, président de l'association des propriétaires des "Vignés" hésite à se lancer dans l'aventure, il consulte aussi : des rencontres avec Alain Herrada et Richard Garcia ont eu lieu. L'ancien président du Rotary de Thau jouera certainement un rôle durant ses échéances électorales locales.

L'été, les festivités, les repas entre amis autour d'une grillade seront à n'en pas douter des moments qui permettront aux idées de s'échanger aux tactiques de se dessiner. Septembre et surtout octobre seront propices à l'ouverture d'une campagne qui s'annonce passionnante.

Marc Ayral

03/06/2007

Balaruc : Petits pas et tortillages pour les municipales

La création de l'association créé par l'UMP Richard Garcia "Agir pour l'Avenir" -voir note précédente- avait été devancée par "Balaruc le Vieux Autrement" de Jean-François Durantin (déjà candidat en 2001). Hier, comme à l'accoutumé la tête de la liste de 2001 "Mieux Vivre" a diffusé dans la commune un tract en forme de premier bilan de l'action de la municipalité actuelle dirigé par Max Serres. On peut y lire sur ses thèmes favoris le diagnostic sans concession suivant :

"NOUVELLE ÉCOLE MATERNELLE:
Le tribunal administratif de Montpellier, par jugement en date du 12/12/06 a annulé l'arrêté préfectoral déclarant d'utilité publique l'expropriation de l'ancien propriétaire du terrain, Bruno Escaffre.
- - Le tribunal-administratit-a-fait observer-notamment que-le dossier soumis à enquêtepubliquè--comportait une appréciation sommaire des dépenses, ne tenant pas compte du coût des acquisitions foncières nécessaires à la réalisation des opérations.
Quel revers pour les élus de Balaruc le vieux!
A terme l'école maternelle risque de coûter cher au contribuable balarucois.
D'autant que reste posée, eu égard au choix d'implantation, la question de la sécurité aux abords de l'école.

URBANISATION:
L'urbanisation massive du village est annoncée. Ainsi l'ont décidé nos élus. Rappelons qu'ils ont prévu, dans le cadre d'une enquête publique maintenant terminée, l'augmentation de la hauteur des constructions, de 8 à 12 mètres, sur une zone importante du lotissement des « Vignés ».
On ne saurait méconnaître, je l'ai toujours dit, les besoins dans le domaine de l'habitat, pour les jeunes particulièrement. Reste que Balaruc le vieux tend à devenir une cité dortoir, une banlieue. "Le village", c'est fini.!

EQUIPEMENTS:
Si encore les élus, en place depuis si longtemps, avaient parallèlement anticipé cette expansion: Il ne suffit pas d'une école!
Il faut aussi penser espaces verts, zone de loisirs, équipements sociaux, culturels, sportifs, de proximité.
Il faut penser à la jeunesse, aux besoins des adolescents, aux aînés qui attendent des salles spacieuses.
Rappelons aussi qu'il n'y a toujours pas de pharmacie à Balaruc le vieux.

SECURITÉ - ENVIRONNEMENT:
Un réseau routier saturé (02), un environnement peu valorisé, trop d'habitations non
raccordées à l'assainissement collectif: Il y a beaucoup à faire.
Et la protection de la Gardiole? Et la crique de l'Angle?
Qui peut être satisfait de la situation faite aux piétons, aux cyclistes, dans la commune. L'accès à la zone commerciale est de plus en plus problématique.
A quand une gendarmerie sur les deux Balaruc!

CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES:
Je vous invite à prendre connaissance du rapport de la Chambre Régionale des Comptes Languedoc Roussillon, en date du 31/01/2007 sur la SA. ELIT."


En attendant le positionnement officiel de la municipalité sortante, que je ne manquerai pas de vous proposer à découvrir, ainsi que celui de la liste qu'est en train ce constituer Alain Herrada d'autres initiatives sont en couveuses tant au sein de l'actuelle équipe où des positionnements distincts sont possibles -tant la disparité des familles politiques est grande- que du côté de balarucois encore isolés. A suivre...

Marc Ayral

Balaruc : Les municipales, déjà!

Les manoeuvres dans l'objectif des élections municiaples ont commencées. Après Jean-François Durantin et son association "Balaruc autrement" qui se positionne clairement dans l'opposition à la municipalité sortante, voici venir "Agir pour l'Avenir" dont l'animateur est le leader de l'exubérante Pena del Sol : Richard Garcia. Sétois venu s'installer dans le village des remparts et représentant local de l'UMP, il s'est entouré de Thierry Lesieur, de Laurence Baroni et du local de l'étape Bernard Garrigues. Dans un tract qu'ils viennent de diffuser sur la commune ils lancent un appel pour "écouter vos idées, vos projets(...) qu'ensemble nous pourrons alors défendre." Il précisent que "Agir pour l'Avenir" "a besoin de vous" et complétant par : "agir pour l'avenir c'est agir pour Balaruc le Vieux." Leurs propositions de départ indiquent : "Nous devons faire face à cette explosion démographique (280 logements déjà prévus) en offrant à ces nouveaux balarucois tous les services qu'ils sont en droit de réclamer : Crèches, MJC, espaces verts, amélioration de la circulation des voitures et des piétons, création d'une pharmacie..." Ils concluent par : "Comme vous, nous voulons préserver notre village mais nous souhaitons aussi que Balaruc le Vieux soit à la hauteur de ses ambitions démographiques." Selon eux : "Balaruc le Vieux doit préserver son identité communale en développant ses atouts dans la modernité et le respect de tous; notre village doit avoir sa place au sein du Bassin de Thau." (sic).
A suivre...

Marc Ayral