Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/07/2014

Une exposition dédiée à La Poste à Rodez

- du 7 juillet au 27 août au Haras National de Rodez, rue Eugène Loup -

musée La Poste,exposition,rodez,paroles du sud,jacques alain raynaud



En 2014 et 2015, le Musée de La Poste voyage dans toute la France. Ainsi, du 7 juillet au 27 août 2014, cette exposition itinérante s’arrête à Rodez, dans le cadre d’un partenariat entre le Haras National et le groupe La Poste.

Un grand conservatoire du patrimoine postal
Cette exposition itinérante sur l’histoire de La Poste est constituée de panneaux richement
illustrés, qui raviront les passionnés de l’histoire postale aussi bien que les curieux. On
pourra y découvrir des pièces insolites comme la pince à purifier les lettres, des lutrins
dédiés aux grandes heures de La Poste en bandes-dessinées ou encore des pièces rares
comme des bottes de postillon ou des boules de Moulins. Cette exposition sera ouverte au
public gratuitement du 7 juillet au 27 août, de 10 h à 12h. Elle sera aussi disponible lors des
visites du Haras organisées en partenariat avec l'Office de Tourisme tous les mercredis et
vendredis à 10h.

Une exposition complète
En plus des oeuvres exposées, une projection du film « Je vous regarde écrire » aura lieu
durant la période de l’exposition. Ce film de 52 minutes présente l’aventure exceptionnelle
de Michèle Reverbel, écrivain public qui a parcouru la France pour son métier et qui en a tiré
une correspondance artistique avec des citoyens de tous horizons. Sa collection présente
aujourd’hui un nombre incroyable de correspondances toutes plus insolites et créatives les
unes que les autres.

Michèle Reverbel revient, à travers ce film, sur ces longues années de correspondance, nous
présente quelques-uns de ses « amis » et nous détaille les magnifiques créations nées de ces
relations épistolaires. On découvrira ainsi une graphiste aux enveloppes magnifiquement
colorées, un artiste lui écrivant depuis 22 ans sans attendre de réponse et bon nombre de
belles histoires nées de ces échanges de courrier.

31/05/2014

Que voit-on au Musée Soulages? Et quand peut-on le visiter?

pierre soulages,rodez,aveyron,paroles du sud


30/05/2014

Inauguration du Musée Soulages en direct sur Centre Presse

Le chef de l’État est aujourd’hui à Rodez pour inaugurer le musée Soulages. À suivre tout au long de la journée sur le site www.centrepresseaveyron.fr

Pierre Soulages dans sa maison de Sète

Le séto-aveyronnais que je suis se doit de rappeler, en ce jour d'inauguration du Musée Soulages, que le peintre vit à Sète. Un temps les sétois ont espéré que son Musée fut fondé en "île singulière". Mais l'amour de sa ville natale et la fidélité à son enfance l'ont décidé aidé de la conviction de l'ancien maire de Rodez, Marc Censi à choisir le Piton ruthénois. Et c'est bien!
Dans cette vidéo le peintre Pierre SOULAGES explique le choix architectural de sa maison à Sète au bord de la mer. Il commente la première période de sa peinture. L'inscription du mouvement de la main l'a d'abord intéressé puis lui a semblé devenir anecdotique.

Pierre Soulages : «Rodez, ville de mes premières émotions d’art» dans Centre Presse

pierre soulages,rodez,aveyron,paroles du sud


Musée Soulages : Pour Marc Censi, cet espace est «un phare au sommet du piton»

Rodez entre aujourd’hui dans l’ère Soulages Ce 30 mai 2014 marquera à coup sûr à l’encre noire l’histoire de Rodez. Il sera le jour où la ville est entrée dans l’ère Soulages. Celui où, en présence du chef de l’État et de nombreuses personnalités, l’artiste mondialement connu et reconnu aura participé à l’inauguration d’un véritable monument imaginé par les architectes catalans de RCR. «J’ai deux lieux de naissance : Rodez et la peinture», sourit Pierre Soulages. Justement, ce musée a tout d’un retour aux sources. Le chantre de l’Outrenoir, qui vit aujourd’hui à Sète, n’aura jamais été autant présent sur le piton que depuis le début du chantier de son musée. Un projet qu’il a permis en officialisant une première donation en 2005, mais en imposant une condition : «Pour que le musée porte mon nom, j’ai demandé qu’une salle d’exposition temporaire de 500 m2 soit créée ; et c’est à ce moment-là que j’ai accepté.» Ce musée dévoile notamment les premiers travaux du maître. Mais aussi ses travaux préparatoires à l’élaboration des vitraux de Conques, ses brous de noix, etc. Ici, se trouve «l’œuvre de Pierre Soulages sous toutes ses formes », se félicite le conservateur Benoît Decron. « Et on va l’expliquer ! » Des explications que beaucoup attendent, notamment à Rodez où bien des Ruthénois, qui étaient déjà sceptiques lors des débats consacrés à la construction de cet espace, le sont toujours. Le défi est donc double : faire vivre ce lieu pour qu’il attire le public, et faire en sorte que les Aveyronnais l’adoptent. Chercheront-ils à comprendre l’art de Pierre Soulages? Peut-être s’inspireront-ils d’une déclaration de l’artiste : « C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche.» Charles Leduc Centre Presse Le Journal de l’Aveyron Edition du 30 mai 2014.

Lire la suite