Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/11/2006

Cérémonie du 11 novembre

medium_BlVx-Ceremonie_du_11_novembre.jpgLa cérémonie du 11 Novembre à donné l’occasion au Maire, Max Serres de lire le message de Hamalaoui MEKACHERA, ministre des anciens combattants lors de l'anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918. « Année après année, la France se souvient des combattants de la Première Guerre mondiale. Avec émotion, chaque 11 novembre, la Nation se remémore les sacrifices qu’ils ont consentis pour remporter une victoire inoubliable.
Cette année, la République a rendu un hommage plus particulier aux héros et aux martyrs des batailles de Verdun et de la Somme. 90 ans plus tard, nous ne pouvons oublier ces millions d’hommes, de toutes origines, qui prirent part à des combats terrifiants. Leur patriotisme, leur courage, leur abnégation nous obligent. Ils ont leur place pour toujours dans la mémoire nationale. Que l’évocation de ces temps de déchirements et de deuils renforce notre détermination à œuvrer sans relâche pour conforter la réconciliation entre les nations de notre continent. Nous ferons ainsi rayonner les idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité pour lesquels se battaient les soldats victorieux de la Grande Guerre. » Conclue par les traditionnelles remises de médaille organisée par Jules Crine au nom du Souvenir Français, la cérémonie se transporta à l’invitation du maire autour du pot amical et républicain.

Marc Ayral ©

27/10/2006

DONNER POUR LE SOUVENIR DE CEUX OUI ONT TOUT DONNÉ

medium_Crine2.jpgLe 1cr novembre, à la porte des cimetières, le Souvenir Français quêtera pour recueillir les fonds nécessaires à l'entretien des tombes de ceux qui sont morts pour la France et qui l'ont servie avec éclat.
Il Y a 90 ans, en 1916, au cœur de la première guerre mondiale, la bataille de Verdun et l'offensive de la Somme voyaient tomber des centaines de milliers de soldats Français. Pour rendre hommage à leur sacrifice et à leur héroïsme, le Souvenir Français restaure chaque année 200 monuments élevés à leur gloire et à celle de ceux qui, tout au long de l'histoire, ont servi la France, en allant au-delà de leur devoir, entretient 130 000 tombes de soldats morts pour la France, et organise des actions pédagogiques pour 40 000 scolaires. Entretenir les tombes des morts pour la France, ériger et restaurer des monuments à la gloire de ces héros célèbres ou anonymes, transmettre le flambeau du souvenir aux nouvelles générations, telles sont les missions du Souvenir Français, dont les principales ressources pour les mener à bien sont la cotisation de ses membres et le produit de la quête du 1er novembre. Le comité local fera donc appel à la générosité des balarucois le mercredi 1er novembre de 9h00 à 12h00 aux portes du cimetière.
Pour tout renseignement : Jules Crine, délégué général du Souvenir français : Tél. : 04 67 48 55 70

Photo archives Jules Crine lors d’un dépôt de gerbe au monument aux morts

17/09/2005

Honneur au combattant

André Rigal vient récemment d’être promu dans l’ordre de la légion d’Honneur au rang d’officier, après avoir été décoré « chevalier » en 1982.

Cet homme de 83 ans, discret et réservé a accompagné l’histoire du XXème siècle dans ses détours, affres guerriers et explosion économique. Résistance, guerre coloniale et trente glorieuse.
A 21 ans, pour échapper au STO, il s’engage dans l’armée libre, il fait ses classes au Maroc dans la cavalerie –les chars d’assaut- il prépare avec ses compagnons le débarquement de Provence. La suite c’est l’histoire de la France et « 18 ans à son service , de l’Allemagne à l’Autriche et du Tonkin à l’Algérie » précise t-il. Après ces campagnes André est de retour à Balaruc où il travaille dans un premier temps pour La Bordelaise puis Lafarge. Ce natif de Balaruc les Bains, ne cache pas ses origines aveyronnaises ne ce serait que par sa retenue et son goût du devoir accompli : « Ce que j’ai fait, avec d’autres, je l’ai fait parce que c’était mon devoir, tout simplement » Lorsque ces trois blessures de combat le font souffrir, cynique sur son sort, il dit « Tiens voilà l’occasion de passer un peu de temps à m’occuper de moi ». Car en effet ce qui caractérise le plus cet ancien maréchal-des-logis-chef, c’est tout ce temps passé à servir, ce qu’on qualifie du mot d’ « abnégation ». La définition même de la décoration qu’on souhaite voir attribuer à des femmes et des hommes de devoir, comme André Rigal.

Marc Ayral ©

14/07/2005

Le 14 juillet à Balaruc le vieux

medium_140705balaruclevieux.jpgLes cérémonies du 14 juillet 2005 ont été marquées, cette année, par la remise de décorations.

Celle de porte-drapeau à François Bournot, vice- président de l’Ufac, par Jules Crine, président de l’Ufac local ; A titre militaire, la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur a été remise à Jacques Levasseur, Commandant de Réserve et vice- président de l’Ufac balarucoise, par le général 4 étoiles Jean Rajau Commandeur de la Légion d’Honneur qui, à cette occasion, a tenu « à souligner l’importance de cette récompense, synonyme de grands services rendus à la Nation. »
A l’issue de la cérémonie, Monsieur Max SERRES, Maire de Balaruc- le-Vieux et son équipe, ont offert aux deux associations d’ancien combattants, l’Ufac et la Fnaca, ainsi qu’à la nombreuse assemblée présente, un sympathique apéritif dans les locaux de la Mairie.

Photo : de gauche à droite Général Rajau, M Levasseur, M Bournot

Marc Ayral ©

28/05/2005

Souvenir français, Jules Crine président départemental

Le balarucois Jules Crine est devenu délégué général du Souvenir français.

La délégation générale qui coordonne et anime les sections locales du Souvenir français de l’Hérault a tenu son assemblée générale le 30 avril. En présence de toutes les sections départementales, le Colonel Robert Bonnafous délégué sortant a présenté le bilan de son action héraultaise et le compte rendu du congrès national. Il a, à cette occasion, indiqué qu’il mettait un terme à sa responsabilité. Non sans émotion, il a retracé les différentes étapes de son action et a ensuite présenté son successeur, « le très actif Jules Crine ». Couvert par une salve d’applaudissement, le Colonel Bonnafous a précisé que « la candidature de Jules avait été accepté au plus niveau en la personne du Général de Percin, président général du Souvenir français ». Jules Crine a indiqué quels seraient ses objectifs parmi lesquels « le développement du Souvenir français dans le département basé sur l’idée fondatrice du devoir de mémoire ». Jules Crine est donc depuis le 1er mai, le nouveau délégué général, il sera entouré d’un bureau composé du Colonel Bernard Maillot (délégué général dajoint), Céline Ferrando (sercrétaire), Laurence Martin (trésorière). A l’issue de cette réunion le maire voisin de Loupian, Christain Turrel, a invité tous les congressistes à partager le traditionnel repas amical des « souveniristes ».

Marc Ayral ©

01/03/2004

Moïse honoré par l'UFAC

La récente assemblée générale de la section locale de l'union fédérale des anciens combattants vient d'élire le populaire Moïse Rouvière au poste de membre du conseil d'administration des anciens combattants de l'UFAC.

Mobilisé le 3 septembre 1940, Moïse Rouvière, a intégré son régiment le 112ème d'infanterie alpine. Il intègre une Section d'Eclaireur Skieur (SES) stationnée à St Martin de Vésubie dans le Comté de Nice. On se souvient que 3 mois avant, le 10 juin 1940, l'Italie déclare la guerre à la France. Les éclaireurs skieurs sont au plus près de la frontière et,de fait, défende le territoire national sans qu'aucune ligne de résistance n'ait été entamée. Rappelons que les éclaireurs skieurs de la 1er section du 112ème RIA ont été citées à l'ordre de l'armée et que la 2ème section du 112ème RIA l'a été à l'ordre de la division. C'est dire que pour Moïse Rouvière, 93 ans, cette élection est comme un hommage qui lui est rendu. Il le prend avec modestie : "Lorsque Jules Crine m'a proposé de remplacer le regretté Louis Orenga, j'ai hésité car je ne suis pas un expert dans le domaine administratif. Mais Jules a été rassurant en m'indiquant qu'il était important que les anciens combattants 39/45 soient par ma voix représentés." Par ailleurs lors de cette réunion, la section locale de l'UFAC a fait le bilan de l'année écoulée. Parmi les satisfactions, l'adhésion de 64 adhérents et des comptes bien tenue ont obtenu les félicitations du président départemental Roger Autié. Pour tout renseignement : UFAC permanence le 3ème mardi de chaque mois, maison des associations. Tél. : 04 67 48 55 70.

Marc Ayral ©

24/11/2003

Assemblée générale du Souvenir Français.

La section locale du Souvenir Français s'est réunie samedi en présence d'un public d'adhérents et d'élus. Belle chambrée pour une petite association d'un petit village, comme dirait le lénifiant de service!

Avec fierté le président Crine a débuté cette réunion en déroulant le bilan moral. : 170 adhérents dont 30 en plus par rapport à l'exercice précédent, belle réussite. Alors que beaucoup parle de perte des valeurs républicaines et de l'oubli du devoir de mémoire! Jules Crine et son équipe arrive avec une grande abnégation à rassembler au delà des seuls anciens combattants. Mieux des jeunes de moins de 20 ans sont inscrits dans cette section balarucoise et deux jeunes femmes, Sylvie Taboni et Laurence Martin ont la responsabilité de la trésorerie et du secrétariat. En plus de cela Jules Crine soucieux de tous les équilibres et volontariste a convaincu ses adhérents de voter pour la parité intégrale entre homme et femme au sein du conseil d'administration de l'association. Ainsi l'apport de Michèle Boisson et Brigitte Jeanpert permettra une expression féminine rare dans une fédération plutôt macho! Nos édiles locaux pourraient s'en inspirer! La composition du bureau élu est la suivante : Président : J. Crine, vice-président : N. Ferrando, secrétaire : C. Ferrando, trésorière : L. Martin, Secrétaire et trésorière adjointe S. Taboni, Membres : M. Boisson, B. Jeanpert, R. Etre, J. Rufete, H. Simonnet. Une prochaine réunion réunira tous les membres et amis le 14 décembre à 15h00 à l'occasion de l'animation annuelle, salle polyvalente. De quoi encore agrandir le cercle des amis du Souvenir Français.

Marc Ayral ©

11/11/2003

5 nouveaux décorés

A l'occasion de la cérémonie du 11 novembre le Président Jules Crine, président du Souvenir Français, a remis la médaille des anciens combattants à cinq balarucois.

Ce geste rituel de l'accroche d'une médaille au revers gauche de la veste, Jules Crine l'a accompli avec émotion. Les impétrants, Louis Maubon, Georges Engels, Charles Valadou, Vincent Pons et Antoine Rosello, regards figés et embués ont en quelques secondes revue les instants les plus marquants des conflits auxquels ils ont participé. Une Marseillaise sonnante les ramena à leurs amis réunis pour fêter leur promotion. Un banquet amical leur permis ensuite de partager joie et souvenir.

Marc Ayral ©