Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/07/2015

Montaigut les 3 coups sont frappés!

paroles du sud,marc ayral,gissac,théâtre


L'association des amis du Château de Montaigut organise du 29 Juillet au 13 Août, son 26ième festival de théâtre. Entre Commedia dell’arte façon hip-hop, et scènes de ménages façon belle époque, ou encore la traditionnelle chanson française version jazzy, sexy, le Festival de Montaigut va vous surprendre. Tous les spectacles commencent à 21h30 et ont lieu dans la cour du château, en plein-air.
Un spectacle enfants est aussi à l’affiche, pendant 3 jours. Tout est prévu pour plaire aux plu s jeunes: le prêt de costumes de chevalier ou de princesse pendant la durée du conte ; un conteur malin aux accents chantants et à la tête pleine d’histoires folles ; et même une danseuse avec le feu, sublime, gracieuse et intrigante.
Le mercredi 29 et le jeudi 30 Juillet la compagnie Miressance propose les Noces de Sang, du grand Federico Garcia Lorca. L'histoire prend sa source dans la chaleur écrasante de la rude Espagne pétrie de conventions. Haine des clans, poids des traditions, désirs étouffés. Tant de frustrations qui ne demandent qu'à s'exprimer. La mise en scène est épurée, le décor tout en lumière, la force du jeu des acteurs est mis en avant et soutenu par des musiques originales pour sublimer le tout.
Renseignements : http://www.chateau-de-montaigut.com/ Tél. : 05 65 99 81 50. En cas d’intempéries, les spectacles prévus en extérieur sont reportés au lendemain.

Programme :
Mercredi 29 Juillet : Les Noces de sang, de Fédérico Garcia Lorca par la compagnie Miressance
Jeudi 30 Juillet : Les Noces de sang, de Fédérico Garcia Lorca par la compagnie Miressance
Samedi 1er Août : La nuit des Reines, de Michel Heim par la compagnie Soléluna
Lundi 3 Août : Les irrévérencieux, par la compagnie les Asphodèles
Mardi 4 Août : Don Juan, de Molière par la compagnie les Asphodèles
Samedi 8 Août : Les Enfants de Noé, par la compagnie graines de troubadours
Lundi 10 Août : Ciel! Nos maris, par la compagnie Deux croches Rondes
Mardi 11 Août : Bec et ongles volent dans les plumes,, par la compagnie Deux croches Rondes
Mercredi 12 Août : La cuisine des Anges, d'Albert Husson, par la compagnie Quercy Productions
Jeudi 13 Août : Le Roman de Renart, par la compagnie Quercy Productions
Spécial Jeune public : Mercredi 5, Jeudi 6 et vendredi 7 Août à 10h, 15h et 17h

29/07/2014

Festival de Montaigut : Le Maître et le Chanteur chantent!

paroles du sud, festival de Montaigut, théâtre

Ce dimanche 03 août au château de Montaigut, la compagnie Soleluna vous emmène dans l'univers du chant lyrique. Le Maître et le Chanteur relate la relation entre un jeune chanteur et son professeur d'opéra. D'un côté, un jeune premier qui souhaite décrocher le rôle de Macbeth à l'opéra de Paris, de l'autre son professeur d'opéra d'origine italienne, ayant jadis connu une certaine gloire. La confrontation entre le professeur aigri et l'élève beaucoup plus talentueux que lui devient vite inévitable. Sur des airs de Mozart et de Verdi, joués en direct au piano, vous assisterez à cette joute lyrique qui ne manquera pas d'ironie et de clichés ! Pas besoin d'être adepte d'opéra pour être séduit par cette comédie tragique, à la fois drôle et touchante.
Tarifs :15€ par spectacle
Renseignements : Château de Montaigut - 12360 GISSAC
E-mail : chateau-montaigut2@orange.fr
Site web : chateau-de-montaigut.com
Tél. : 05.65.99.81.50 - En cas d’intempéries, les spectacles prévus en extérieur sont reportés au lendemain.

Festival de Montaigut : La Mégère apprivoisée ouvre le ban!

paroles du sud,château de montaigut,gissac

Pour l'ouverture du festival de théâtre du château de Montaigut, Jeudi 31 juillet à 21h30, à re-découvrir le théâtre classique dans ses plus beaux atours. La compagnie Les têtes de bois de Montpellier présente La mégère apprivoisée de Shakespeare. L'histoire de Petruchio nous sera conté, gentilhomme désargenté, il accompagne son ami Hortensio à Padoue pour le voir épouser Bianca, jeune fille très courtisée. Mais le père de la belle, le riche Baptista, a juré de ne la marier qu’après avoir casé l’aînée, Catarina, harpie invétérée qui éloigne tout honnête homme. Prêt à tous les défis, dont celui de redorer son blason, mais aussi par amitié pour Hortensio, le valeureux Petruchio se met en devoir d’épouser la mégère et de la dresser par tous les moyens. Le combat s’annonce rude : mieux vaut combattre le mal par le mal... La musique sera jouée en direct et la troupe, revêtue de costumes magnifique, saura tirer parti du décors exceptionnel de la cour du château. Une pièce riche en couleurs, en masques et en mouvement, dont les propos sont intemporels. Cette comédie de la vie et de l'amour, plus actuelle qu'on ne le pense, ne manquera pas de vous faire rire !

Tarifs :15€ par spectacle
Renseignements : Château de Montaigut - 12360 GISSAC
E-mail : chateau-montaigut2@orange.fr
Site web : chateau-de-montaigut.com
Tél. : 05.65.99.81.50 - En cas d’intempéries, les spectacles prévus en extérieur sont reportés au lendemain.

04/05/2006

Le Vilain Petit Canard

medium_blvx-le-vilain-petit-canard.jpgLa scène nationale de Sète et du Bassin de Thau propose un spectacle théâtral pour les jeunes balarucois, à partir de 3 ans, Mercredi 24 mai à 14h30 à la Maison du Peuple.

Le public, assis dans une cabane en bois, voit se dérouler sous ses pieds un parchemin où se dessine le destin du Vilain Petit Canard. Suspendus sous la charpente en bois, des objets sortis de la vie paysanne qui vont servir à l’histoire. Pour la raconter, trois personnages, qui s’agitent sous nos yeux et prennent chacun leur tour, le rôle de la cigogne, de la cane, du chat, du chasseur… et celui du canard, marionnette de bois qui marchent, court, vole pour échapper aux dangers qui jalonnent sa vie de petit palmipède.
Librement adapté du conte d’Andersen, la création d’un des plus grandes troupes italiennes nous renvoie directement à l’enfance, dans la magie des contes où le rêve et la fascination de l’histoire, comme des personnages, nous marquent à jamais.
Réservation au bureau de location du Théâtre Molière, du mardi au samedi, de 13h à 18h. tel : 04 67 74 66 97. Vente sur place à la Maison du Peuple : 14h

Marc Ayral ©

18/06/2005

La Scène Nationale se présenta à Balaruc !

medium_dscn1171.jpgLa présentation du programme de la Scène nationale de Sète du Bassin de Thau a eu lieu ce vendredi devant une poignée de balarucois curieux de découvrir la richesse et la diversités des spectacles de la prochaine saison.

Mise en scène dépouillée, décor minimaliste, Françoise Bauer en responsable du développement culturel territorial, assistée de Clémence Donnard, a patiemment détaillé le menu très copieux de la scène nationale version 2005-2006. Elle a tout d’abord rappelé « l’ancrage progressif de la scène nationale sur toutes les communes de Thau. L’un de nos objectifs majeurs étant de contribuer à l’aménagement artistique et culturel. En une phrase, toucher plus de public. C’est permettre aux artistes, grâce à cette nouvelle proximité, de jouer plus souvent et devant tous les types de public ». La diversité, est le maître mot de la nouvelle programmation « Théâtre, danse, arts du cirque, chanson, jazz, lyrique et musique classique permettront de satisfaire tous les goûts et toutes les aspirations à l’enrichissement culturel.» On pourra ainsi voir un Richard III avec Philippe Torreton, un Nabucco de Verdi par l’Opéra national de Cracovie, Bernard Lavilliers interprétant des chants de marins ou André Minvielle et Marc Perrone en alchimiste jazzo-rappo-occitan. Le jeune public ne sera oublié puisque c’est 8 spectacles, disséminés dans les différentes communes, qui seront proposés aux enseignants et au public familial. Peut-être une représentation aura t-elle lieu à Balaruc le Vieux sur le temps scolaire ? Parmi les points importants la politique tarifaire a été évoquée par le binôme à Balaruc. « Nous souhaitons permettre même au plus modeste d’accéder aux spectacles de la Scène nationale, tarifs, abonnements multiples sont proposés et chacun pourra s’y retrouver avantageusement » Pour en savoir plus, la plaquette de la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau est disponible en mairie ou en appelant au 04 67 74 32 52.

Marc Ayral ©

17/06/2005

La Scène Nationale se présenta à Balaruc !

medium_dscn1171.2.jpgLa présentation du programme de la Scène nationale de Sète du Bassin de Thau a eu lieu ce vendredi devant une poignée de balarucois curieux de découvrir la richesse et la diversités des spectacles de la prochaine saison.

Mise en scène dépouillée, décor minimaliste, Françoise Bauer en responsable du développement culturel territorial, assistée de Clémence Donnard, a patiemment détaillé le menu très copieux de la scène nationale version 2005-2006. Elle a tout d’abord rappelé « l’ancrage progressif de la scène nationale sur toutes les communes de Thau. L’un de nos objectifs majeurs étant de contribuer à l’aménagement artistique et culturel. En une phrase, toucher plus de public. C’est permettre aux artistes, grâce à cette nouvelle proximité, de jouer plus souvent et devant tous les types de public ». La diversité, est le maître mot de la nouvelle programmation « Théâtre, danse, arts du cirque, chanson, jazz, lyrique et musique classique permettront de satisfaire tous les goûts et toutes les aspirations à l’enrichissement culturel.» On pourra ainsi voir un Richard III avec Philippe Torreton, un Nabucco de Verdi par l’Opéra national de Cracovie, Bernard Lavilliers interprétant des chants de marins ou André Minvielle et Marc Perrone en alchimiste jazzo-rappo-occitan. Le jeune public ne sera oublié puisque c’est 8 spectacles, disséminés dans les différentes communes, qui seront proposés aux enseignants et au public familial. Peut-être une représentation aura t-elle lieu à Balaruc le Vieux sur le temps scolaire ? Parmi les points importants la politique tarifaire a été évoquée par le binôme à Balaruc. « Nous souhaitons permettre même au plus modeste d’accéder aux spectacles de la Scène nationale, tarifs, abonnements multiples sont proposés et chacun pourra s’y retrouver avantageusement » Pour en savoir plus, la plaquette de la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau est disponible en mairie ou en appelant au 04 67 74 32 52.

25/02/2005

Molière de passage à Balaruc !

Molière, peut-être est-il passé à Balaruc il y à 400 ans ! Pézenas n’est pas si loin ! Le voilà de retour dans le village des remparts par l’intermédiaire d’une des troupes parmi ses nombreuses descendantes, c’est « Art Thau ».

La pièce, « Le mariage forcé », est sortie des rayonnages hauts perchés de leur bibliothèque, ceux qu’on réserve aux grands classiques et qu’on aime avoir sous la main, « on sait jamais ». Bonne pioche ! Peu jouée cette pièce de Jean-Baptiste Poquelin réserve aux spectateurs de belles scènes d’anthologie : rebondissements, émotion, trahison, l’âme humaine est passée au crible du maître du XVIIème siècle. Rien à revoir, pas une ligne, pas un mot, les situations et les comportements modernes affleurent malgré l’écriture en vers et les costumes d’époque. « Le mariage forcé » est l’histoire d’un bourgeois de 53 ans, Sganarelle. Il se voit la victime du démon de midi sous les traits de la belle Dorimène ; Très vite, de sérieux doutes l’assaillent quant à la fidélité de la future : Il essaie alors de se dégager de sa promesse de mariage mais sa couardise le mènera tout droit aux épousailles… » Cette pièce de Molière est interpréter par les comédiens de la troupe « Art Thau » qui est installée à Bouzigues. Co-produite par la municipalité locale. La distribution est la suivante : Sganarelle : Henri Larger, Dorimène et Alcidas : Renée Léotard, Géronimo l’égyptienne : Claude Vailler, les philosophes Raymond Boino, Alcantor et Lycaste : Marie-Anne Mouraret qui met aussi en scène. Les décors sont de Bérénice Goni, les costumes de Marie-Pierre Calliès, la mise en musique de Dominique Denize et le studio est assuré par Bruno Mourgues. « Le Mariage Forcé » se joue à Balaruc le Vieux à la salle polyvalente le samedi 26 février à 21h. Pour tout renseignement : 04 67 18 40 00.

Marc Ayral ©

30/07/2004

Cinq femmes!

La compagnie du Strapontin présente la pièce "Elles ont toutes le même plombier!". Le film de Fançois Ozon, "Huit femmes", a peut être inspiré Paul Villalte lorsqu'il a décidé d'adapter des dialogues à partir de maints auteurs, dont Jacques Prévert.

Des textes, pour et dont le sujet central sont les femmes et leurs préoccupations. Revoilà apparaître au milieu de l'été à Balaruc le Vieux, la verve théâtrale de Paul Villalte : Un immeuble, cinq femmes, leurs histoires, leurs problèmes, leurs intimités, le tout dans un univers caustique, dérisoire mais drôle. Qu'il aurait aimé que son groupe de femmes lui serve sur un plateau cette pièce! Décors, costumes, son, éclairage et mise en scène tout est réalisé par les femmes du Strapontin. Réunies pour leur dernière répétition les cinq comédiennes expliquent cette pièce. Pour Marie : " Nous avons toutes la même passion pour le théâtre et la même envie de la faire partager. De cette démarche est née "Elles ont toutes le même plombier". Ainsi, c'est plusieurs petits monologues ou dialogues sur la vie (de femme) qui se succèdent. Ils sont à la fois plein d'humour, touchants et caustiques. "C'est un spectacle fracassant, avec de l'humour, de la sensibilité et de l'érotisme. Un groupe complice, fier d'avoir relevé le défi qu'il s'était fixé. Un spectacle de féministe dans tous ses états !" lance Clémence. "Pour moi", indique Céline "c'est de l'amour, de l'humour, du plaisir, de l'épanouissement, et des désirs, le tout dans un spectacle au féminin." "Oui d'accord! Poursuit Dominique" "Donc un univers de femmes drôles, émouvantes et parfois pathétiques mais
terriblement juste." Le mot de la fin revient à Séverine, la cheville ouvrière de la compagnie :
" Coups de gueules, éclats de rires, gros sanglots, beaucoup d'amour, le tout mélangé donne un spectacle original et super dynamique créé par un groupe de six femmes avec 250 ans d'expérience." Il ne reste plus aux balarucois et balarucoises qu'à se rendre dans la cour des écoles samedi 31 juillet à 21h30. Entrée libre. Pour tout renseignement : 04 67 18 40 07

Marc Ayral ©